Comité Rhône Handball


< | >

Consignes de reprise d'une activité physique

Publié le 07 mai 2020

Informations de la Fédération Française de Handball aux licenciés

Consignes de reprise d'une activité physique

 

CONSIGNES DE REPRISE D'ACTIVITÉ PHYSIQUE DANS LE CONTEXTE
DE LA PANDÉMIE DE COVID-19


Il convient de préciser que :

  • Seuls les gestes barrières sont salvateurs en l'absence de vaccins et de traitements avérés ;
  • Tout ce qui était interdit le 10 mai ne sera pas autorisé le 12 mai ;
  • La distanciation sociale ne nous permet d'envisager ce jour une reprise de la pratique de notre handball. Même pour les « entrainements physiques » il faut respecter cette distanciation. 

 

RAPPEL / LES PRINCIPES SÉCURITAIRES DE BASE POUR SAUVEGARDER NOTRE SANTÉ
 

 

« J'ai de la fièvre ou des signes évocateurs du Covid-19. »
AUCUNE ACTIVITÉ PHYSIQUE

« J'ai eu des signes évocateurs du Covid-19 : fièvre, toux, douleurs articulaires, courbatures, fatigue, palpitations, perte du goût et/ou de l'odorat ... »
AUCUNE ACTIVITÉ PHYSIQUE
pendant au moins 14 JOURS après la disparition de tous les symptômes et je consulte mon médecin avant d'envisager une reprise de mon activité physique.


Dès à présent, vous devez consulter rapidement un médecin si : 

  • Vous ne parvenez pas à faire un exercice « normalement facile » pour vous ;
  • Vous avez des courbatures inhabituelles après des exercices simples ;
  • Vous vous essoufflez plus rapidement que d'habitude ;
  • Vous avez la sensation que votre coeur bat trop vite ou irrégulièrement ;
  • Vous avez perdu brutalement le goût et/ou l'odorat ;
  • Vous présentez une toux sèche ;
  • Votre fréquence cardiaque au repos est anormalement élevée (la plupart des sportifs ont une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute donc attention si vous êtes au-dessus de 80 battements / minute au repos quand vous vous levez).

 

IL EST POSSIBLE QUE CERTAINS D'ENTRE VOUS AIENT CONTRACTÉ LE COVID-19 SANS RÉELLEMENT EN ÊTRE SÛR !

  • Ceux qui ont présenté des petits symptômes avant le confinement mais qui n'ont pas pu être testés car ils ne venaient pas d'un cluster ou d'un pays à risque et qui ont développé des signes plus évocateurs dans les jours suivants ;
  • Ceux qui ont présenté pendant le confinement des signes de la maladie mais comme ils ne sont pas des personnes à risque, sont restés chez eux et n'ont donc pas été testés ;
  • Ceux qui ne se sont même pas aperçus qu'ils ont été malades.

Avant d'envisager de reprendre une activité physique, dès que les autorités nous y autoriserons, IL FAUDRA CONSULTER un MÉDECIN.

 

 

APRÈS UN ARRÊT PROLONGÉ D'ACTIVITÉ PHYSIQUE

  • La reprise d'activité physique doit être progressive en temps et intensité afin de réadapter le corps à l'effort (muscles, tendons, coeur) ;
  • Les séances d'activité ne devront pas dépasser 40 minutes au cours des 2 premières semaines ;
  • L'intensité de l'effort ne devra pas dépasser 80% de la FMT (Fréquence Cardiaque Maximale Théorique) qui se calcule comme suit : (220 - âge) x 0,8 = Nombre de battements cardiaques par minute à ne pas dépasser.

 

 

AUCUNE AUTOMÉDICATION / PRENEZ L'AVIS AUPRÈS D'UN MÉDECIN
Ne pas prendre de paracétamol à titre préventif (risque de masquer la fièvre).
Ne pas prendre d'anti-inflammatoire y compris aspirine et Ibuprofène.


POUR VOTRE TRAITEMENT HABITUEL
Consulter votre médecin.
N'arrêtez pas vos médicaments sans son avis.

Partager sur